Science Journalism Forum :: Hommes et femmes des médias en conclave

0
491

Par Adrienne Engono Moussang

Ouvert le lundi 30 septembre 2021, le Forum des journalistes scientifiques (SJF) se poursuit. Jusqu’au 3 septembre, les spécialistes des médias du monde vont interagir avec leurs pairs, des universitaires, des experts sur les nouveaux défis de leur métier.

En visioconférence, cette rencontre est animée par des journalistes scientifiques expérimentés qui partagent leurs connaissances sur la problématique de l’utilisation des produits transgéniques dans l’agriculture, les défis du journalisme en période de pandémie du coronavirus, ceux liés à l’accès aux données, la formation des journalistes scientifiques hors des campus. Les participants vont aussi en savoir plus sur les défis de la langue dans la diffusion des informations scientifiques, la définition d’un bon angle pour un sujet scientifique, le rôle des journalistes dans le reportage sur la vaccination équitable, etc.

Le face-à-face n’est pas en reste. Les premières phases de cet exercice ont eu lieu mardi le 31 août ; des journalistes ont pu rencontrer des éditeurs à qui ils ont vendu des idées d’enquête qui pourront être peaufinées pour diffusion dans des médias à grande audience.

SJF est un événement mondial multilingue virtuel où les journalistes scientifiques, les écrivains, les éditeurs, les scientifiques, les étudiants et les universitaires peuvent partager de nouvelles idées et réflexions en journalisme scientifique. Le forum vise à doter toutes les parties prenantes de nouveaux outils qui les aident à communiquer, à créer un réseautage et à apprendre de leurs pairs du monde entier. Comparé aux événements hors ligne, le SJF virtuel est moins coûteux, respectueux de l’environnement et rassemble tous les experts, peu importe où ils se trouvent. Malgré quelques difficultés de langues et d’adaptation aux plateformes whova, airmeet, etc.  et ’édition de cette année 2021 est suivie par près d’un millier de personnes.

De l’avis de quelques participants, le Forum des Journalistes Scientifiques est une très belle idée à pérenniser.

Bob Traoré, Journalistes, Rédacteur en chef central de l’Agence Ivoirienne de Presse (AIP) / Président de l’Association des journalistes scientifiques de Côte d’Ivoire dénommée Médias pour la Science et le Développement (MSD).

Je suis avec beaucoup d’intérêt les sessions. J’apprécie encore plus les débats suscités autour du Forum sur des sujets proposés. Des discussions intéressantes permettent aux diverses contributions sur le journalisme scientifique, venant de différentes zones du globe, de se confronter ou de se compléter. Déjà, ça donne des idées. Ça nous permet de discuter avec d’autres responsables d’associations de journalistes scientifiques plus expérimentés pour voir comment améliorer nos activités. En tant que président d’une association des journalistes, ce forum nous permet de trouver des opportunités de collaboration pour nos membres, mais surtout pour trouver des mécanismes de financement pour nos projets de productions et d’organisation. Nous ambitionnions déjà d’organiser une rencontre des journalistes scientifiques de Côte d’ivoire sous la forme d’un salon, mais je crois que la formule de la SJF nous oriente un peu plus vers son modèle. Le souci, c’est l’omniprésence de la langue anglaise.

Patrick Kahondwa, Chef des programmes Radio Universitaire ISDR et promoteur du média en ligne science média

Une très bonne initiative en tout cas. Surtout le fait que ça nous permet de partager nos idées avec d’autres confrères et d’autres intervenants dans le secteur de la science.

La grosse difficulté est qu’il y a des séances intéressantes auxquelles on aimerait prendre part mais malheureusement elles sont en rabe.

Rawnaaa Al Masry, Senior screenwriter and Science video journalist at NTN Egyptian national media authority

For my I find it a handy and useful platform as it keeps me updated with sessions to follow even if I hadn’t time to watch or attend, to networking via messages, to promote my session through ready made cards via social media, to join peers like gps created within the forum for instance since I was given a speech in arabic division of the forum the arabic attendees made an arabic gp where they can socialize and networking , so did the english and French speakers. This alone was actually a proof of how tremendous were the efforts the organisers had done to contribution to science journalism. Another thing was the daily feedback from participant’s and attendees Which is also considered as a scientific planning to an event that discusses science journalism. The Whova platform is brand new for me to use. Some of my speaker guests found it hard to use for the first time with lots of emails being sent.

 Aïcha Mama, journaliste camerounaise

The science journalism forum is an opportunity to meet with other journalist, reporters, writers and highly qualified experts to update our knowledge on the search of information that will develop our local communities. This visual event for 2021 bring together diverse   speakers and thousands of attendees from all around the world to upgrade the skills of journalist. Participants are enlightenment in different topics with opportunity to chat with editorsPhoto ; Aïcha Mama