samedi, août 13, 2022
Home Environnement Protection de la biodiversité :: Les jeunes donnent un « carton rouge » à la...

Protection de la biodiversité :: Les jeunes donnent un « carton rouge » à la dégradation de l’environnement

Leurs actions de lobbying et de sensibilisation pourraient contribuer à inverser l’influence de l’Homme sur les ressources naturelles.

KENFACK

Au moment où la planète est dégradée à une vitesse vertigineuse, la jeunesse camerounaise est appelée à plus de patriotisme « écologique » pour un environnement sain. Lors de l’émission « Carton rouge » organisée le 5 février 2021 à Yaoundé avec l’appui du ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable (MINEPDED) et de la direction nationale du Fonds mondial pour la nature (WWF) pour le Cameroun, un appel a été lancé en direction des jeunes, pour la protection de la nature. Face à la recrudescence des activités humaines comme l’extension des terres agricoles, l’intensification de l’élevage, la coupe effrénée des arbres, les exploitations industrielles et minières, les jeunes doivent tirer la sonnette d’alarme pour inverser la courbe. « Vous représentez 70% de la population du Cameroun. Vous êtes la dynamique qui peut rendre le monde plus vert. Vous êtes l’espérance de la nature pour une vie meilleure dans un environnement sain », a expliqué Jonas Kemajou, représentant de WWF-Cameroun qui mène par ailleurs le projet « Marquons un but pour la nature ».

Les jeunes en avant-garde de la lutte contre les changements climatiques

Parce que la nature est notre allié et non notre ennemi, les jeunes doivent se constituer en champions de la nature dans leurs familles, leurs écoles et leurs communautés. Ils ont également une part à jouer dans le lobbying auprès des dirigeants pour qu’ils agissent en faveur de la nature et de la gestion durable, participative et inclusive des ressources naturelles. A travers des activités éducatives et ludiques, les trois pays prenant part au programme « Carton rouge » (Cameroun, RCA et Turquie) ont pris l’engagement de changer la façon d’interagir avec la nature et d’adopter des comportements écolo. « Dans le combat à mener, la jeunesse a un rôle primordial à jouer. Tout ce qui est fait en matière de protection de l’environnement se fait en réalité pour les générations présentes et futures. D’ailleurs, le Cameroun s’est engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 35% d’ici 2030 pour sa contribution au combat mondial contre le changement climatique. Si rien n’est fait d’ici 2050, la vie sera invivable sur cette terre », a indiqué le ministre camerounais en charge de l’environnement, Hélé Pierre.  

En revenant sur la participation du Cameroun à la grand’messe du climat à Glasgow du 31 octobre au 12 novembre 2021, le ministre a réaffirmé la volonté du Cameroun à lutter efficacement contre les changements climatiques. Les jeunes ont été interpelés à sensibiliser les plus âgés en les invitant à adopter des gestes écoresponsables pour mieux protéger notre environnement. « Le programme carton rouge est salutaire pour l’environnement. Concernant l’environnement, le carton rouge véhicule deux messages. Cela veut dire que si vous commettez une faute, c’est-à-dire un acte de pollution ou de dégradation de l’environnement, vous tombez sous le coup de la loi de l’environnement. Dans le pire des cas, cette faute peut conduire non seulement au paiement des amendes mais aussi à l’emprisonnement », martèle Hélé Pierre.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

fr_FRFrançais