Prévisions météorologiques : risques d’autres escalade des conflits entre éleveurs et agriculteurs

    0
    109

    A l’origine, selon le bulletin décadaire de l’Onacc, la raréfaction de la ressource en eau dans la zone septentrionale.
    Par Label Enyengué

    En décembre 2021, des affrontements entre agriculteurs et pêcheurs avaient coûté la vie à plus de soixante personnes dans le département du Logone et Chari, région de l’Extrême-Nord du Cameroun avec des milliers de réfugiés au Tchad et des déplacés internes. La dispute autour de l’eau en était la cause. Alors que nous nous acheminons vers cette même période en 2022, l’on entrevoit déjà que les mêmes causes produiraient les mêmes effets. Car, le bulletin décadaire (20-30 novembre 2022) produit par l’Observatoire national sur les changements climatiques (Onacc) vient d’être rendu disponible ; il prédit déjà des risques de cas de conflits entre éleveurs et agriculteurs à la recherche de la ressource en eau et des pâturages dans les régions de l’Extrême-Nord, des cas de conflits entre les populations.

    L’Onacc annonce aussi au niveau du secteur routier ; une possibilité « des ruptures de trafic sur les routes en terre ainsi que des effondrements des ouvrages de franchissement (ponts, dalots, buses) dans certaines localités de la région du Sud, suite aux pluies abondantes ; de rupture des ouvrages en matériaux provisoires ou vétustes, (buses, maisons, talus, tunnels) dans certaines localités de la région du Sud, suite aux pluies abondantes. »

    champ de manioc

    L’équipe du Dr Joseph Armathé Amougou, directeur général de l’Onacc, attire également l’attention sur les problèmes de santé humaine et animale pouvant survenir, notamment la méningite, les conjonctivites, les maladies du tube digestif, les épizooties.

    Elle recommande aux populations « d’observer scrupuleusement les règles élémentaires d’hygiène et de salubrité (lavage des aliments, potabilisation de l’eau avant la consommation, bien cuire les aliments avant la consommation dans les ménages, utilisation des latrines, etc.) ;d’éviter l’accumulation des ordures ménagères aux alentours des habitations ; de se mettre régulièrement au chaud pour se protéger contre le froid ; de renforcer la veille communautaire au niveau des centres de santé pour une détection rapide des cas suspects de choléra en vue de leur prise en charge pour poursuivre les campagnes de vaccination contre les différentes épidémies et pandémies. » L’Onacc propose aux agriculteurs de se conformer au calendrier agricole pour leurs activités.