ePOP – Villes durables : lancement du Fonds de solidarité pour projets innovants le 19 janvier à Yaoundé

    0
    53

    Ce programme piloté par l’Institut de recherche pour le développement et RFI planète radio se déploie au Bénin, au Cameroun et en Côte d’Ivoire depuis 2022.

    Par la Rédaction

    Yaoundé va abriter le 19 janvier prochain, la cérémonie de lancement du Fonds de solidarité pour les projets innovants (FSPI), organisée par l’Institut de recherche pour le développement (IRD). Piloté par l’IRD et RFI Planète radio, et soutenu par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, le FSPI « ePOP – Villes durables », s’investit depuis 2022 et jusqu’en 2024, au Bénin, au Cameroun et en Côte d’Ivoire. Son objectif est : « de mettre en place des interfaces entre les sciences, les politiques et la société afin que les citoyens puissent s’affirmer comme des acteurs à part entière, compétents et informés, des politiques de développement durable », peut-on lire dans une note d’information de l’IRD parvenue à notre rédaction.

    Une vue de Yaoundé (photo d’archives)

    La campagne de tournages va se dérouler dans les grandes villes des trois pays concernés par ce projet préfigure une programmation de projections-débats publics sur leurs enjeux de développement. Elle va s’appesantir sur.la pollution atmosphérique, les inondations, le réchauffement climatique, le rôle de la recherche scientifique, l’engagement des jeunes.

     Au préalable, 27 ePOPers, de 20 à 30 ans, étudiants dans les domaines de l’environnement, du droit ou de la communication, réalisateurs amateurs et professionnels du Bénin, du Cameroun

    et de Côte d’Ivoire, ont été sélectionnés et réunis en novembre 2022 à l’Université Felix Houphouët-Boigny à Abidjan pour des ateliers de sensibilisation aux enjeux des villes durables et de formation à la réalisation de vidéos avec un smartphone, conformément à la ligne éditoriale ePOP. « ePOP recueille dans le monde les témoignages de citoyens confrontés à la crise environnementale. Ces vidéos réalisées au smartphone par des jeunes ePOPers engagés révèlent des paroles sensibles, des expériences locales et des réalités souvent édifiantes. Elles ont pour ambition de déclencher et d’humaniser des débats avec les scientifiques, les acteurs multiples et les décideurs afin d’identifier des solutions en faveur d’un avenir plus sain, juste et durable. ePOP œuvre également à nourrir les archives du patrimoine immatériel de l’humanité. ePOP est développé à l’international par RFI planète radio et l’IRD depuis 2017 », expliquent les responsables de l’initiative, dans la note d’information