Eau potable :: Bientôt la fin du calvaire à Bertoua

0
407

Les travaux de réhabilitation de CAMWATER Bertoua sont dans leur phase terminale.

Par Rodrigues Nana

La station de production d’eau de Bertoua est prête à l’emploi, la qualité des travaux peut déjà être appréciée. Le cahier des charges assigné au groupement BTD-ProYectos a été respecté. Cette entreprise devait assurer la construction de la station de traitement, la réhabilitation de l’ancien réservoir d’une capacité de 800 m3 et la construction de deux nouveaux réservoirs de 2 500 m3 et portant le stockage total de la station à 5 300 m3. En plus, le réseau de distribution a été entièrement réhabilité et étendu. La ville compte désormais trois réseaux: le réseau primaire d’une longueur de 5 427 mètres linéaires (ml), le secondaire de 27 854 ml et le tertiaire d’une longueur de 101 776 ml.

29 quartiers de la ville sont ainsi approvisionnés par CAMWATER. Il s’agit entre autres de : Ekombitie, Gbogolota, Mokolo 1, Mokolo 2, Mokolo 3, Mokolo 4, Birpondo, Radio, Bodomo, Ndouan, Sic, Ngaikada, Mont Febe, Enia, Tindamba, Bertoua 2, Elevage, Woulamayo, Monou, Briqueterie, Haoussa, Yademe, Gaimona, Haoussa, Gaimona, Ndemnam, Ndon goffi, Nkolbikon 2, Zangoua.

La réhabilitation de la station de Bertoua rentre dans le cadre du projet d’amélioration de la desserte en eau potable de ladite ville. Projet porté par le gouvernement et exécuté par CAMWATER. Dans cette capitale régionale de l’Est où vivent près de 300 000 habitants, l’offre en eau potable n’était jusque-là que de 2 200m3 par jour. Cette station réhabilitée devrait permettre de faire passer à 7 500 m3 d’eau par jour, profitant ainsi à 90 000 personnes de plus. CAMWATER procédé à de nouveaux branchements ainsi qu’à la construction de nouvelles bornes- fontaines afin d’acheminer l’eau aux populations. Cette station rénovée vient s’ajouter aux autres dispositifs déjà mis en place par CaMWATER pour améliorer l’approvisionnement en eau potable dans la région. A Dimako, elle a construit à la fois tout un système de captage sur la rivière du même nom, une station de traitement de 1 200m3/jour, une bâche d’eau traitée de 120m3.  Notons également qu’une nouvelle station a vu le jour à Lomié.

En 2019, CAMWATER avait indiqué qu’il y a eu un renforcement des contrôles aux niveaux central et régional, à travers notamment l’intensification du nettoyage des ouvrages sur un nombre d’échantillons contrôles de 7 500, les rapports font ressortir un taux de conformité bactériologique de 96 % et un taux de conformité physico chimique de 93 %. En 2020, dans une interview chez nos confrères de Meyomessala Infos, le Directeur Général Gervais Bolenga a en outre affirmé que « l’eau  distribuée par la CAMWATER est aux normes de l’OMS qui prescrit, en période de pandémie ou d’épidémie, de maintenir un chlore résiduel de 0.5mg dans l’eau. Les traitements de potabilisation habituels sont suivis et effectués dans les règles de l’art. Ces efforts font écho aux prescriptions du Ministre de l’Eau et de l’Energie (MINEE), Gaston Eloundou Essomba, qui dès la réforme de 2018, avait prescrit une amélioration de la qualité de l’eau servie aux consommateurs.