COVID-19 :: La vigilance doit rester de mise

0
366

L’annonce du Ministre de la Santé Publique (MINSANTE), il y a quelques jours (le 10 février), révélant que : « la situation épidémiologique actuelle de notre pays reste maitrisée » et que moins de 30 malades de COVID-19 hospitalisés dans tout le pays, avec 1,6% de taux de létalité, 1,4% de taux de sévérité et 97,5% de guérison semble renforcer le relâchement des mesures barrières.

Par Nadia Abiyé M.

Selon des vendeurs de cache-nez rencontrés dans certains quartiers de Yaoundé, les affaires qui se sont améliorées des jours après le lancement de la CAN TotalEnergies 2021 ont baissé à nouveau, allant même à un niveau plus bas que celui d’avant la compétition.

Or ce bilan positif de la couverture sanitaire de la CAN TotalEnergies 2021 qu’a présenté Malachie Manaouda pourrait sans doute être attribué à l’observance des prescriptions des autorités du pays. Le coronavirus n’a pas encore été vaincu. Comme un train à grande vitesse (TGV) le variant Omicron poursuit sa course folle dans le monde.

Le Cameroun doit capitaliser cette situation en renforçant la surveillance au niveau de ses portes d’entrée, le respect des mesures barrières. La vaccination doit s’intensifier. Jusqu’au 2 février 2022, seulement 864 882 personnes avaient reçu au moins une dose de vaccin, environ 6,2% de la population cible.

Le COVID-19 a déjà causé1915 décès au Cameroun, sur 118 675 cas confirmés. Le personnel de santé n’en est pas épargné. Sur 4 400 infectés, 61 décès ont été enregistrés là-bas.