dimanche, juillet 3, 2022
Home Agriculture Cameroun :: 1er-10 octobre :: Décade de perturbations pour l’agriculture

Cameroun :: 1er-10 octobre :: Décade de perturbations pour l’agriculture

L’alerte de l’ONACC signale aussi des risques de choléra, de typhoïde, levures dans cinq zones écologiques du fait de la mauvaise qualité de l’eau.

Par Nadia Abiyé M.

Dans les ré

Dans les régions du Littoral, du Sud-Ouest et du Sud, il plane un risque de submersion des cultures suite aux fortes pluies et aux vents violents ainsi que d’averses et aussi un risque d’enregistrer des cas de submersion des cultures
dans certaines zones de bas-fonds dans la Région de l’Ouest, suite aux pluies abondantes. C’est une alerte de l’Observatoire National sur les Changements Climatiques (ONACC). Dans son traditionnel bulletin décadaire (1er au 10 octobre 2021), l’Observatoire que dirige le Pr Joseph A. Amougou prévient sur : « Un risque de dégradation des tubercules, suite à la forte humidité, dans la zone forestière à pluviométrie monomodale (Sud-Ouest et Littoral), la zone forestière à pluviométrie
bimodale (Centre, Sud et Est) et la zone des hautes savanes guinéenne (Région de l’Adamaoua) ». Par ailleurs, note le bulletin, à cause de l’augmentation des ruptures pluviométriques, dans les Régions de l’Extrême-Nord, du Nord et de l’Adamaoua, il sera observé une relance de la croissance des cultures ayant subi un stress hydrique et une dégradation de leur santé végétale dans de nombreuses localités de la zone forestière à pluviométrie bimodale au cours des dernières décades.

Les autres secteurs d’activité ne sont pas en reste

L’ONACC relève aussi d’éventuelles inondations dans certaines localités de la Région du Nord (Garoua, Lagdo, Pitoa etc.), de la zone forestière à pluviométrie
monomodale (Douala, Nkongsamba etc.) et même certaines agglomérations de la zone forestière à pluviométrie bimodale comme Yaoundé, Kribi etc.; ainsi que des glissements de terrain dans certaines localités des régions du Nord-Ouest et de l’Ouest (zone des Hauts Plateaux), du Littoral et du Sud-Ouest, suite à la saturation des sols en eau issue des pluies enregistrées depuis le début de la saison des pluies.

Les autres secteurs d’activité ne sont pas en reste. En santé, « épidémie de grippe suite à la prolifération des particules de poussières dans l’air dans la zone soudano sahélienne et au froid nocturne dans les zones des hauts plateaux et forestières à pluviométrie monomodale et bimodale ;

• pathologies générales (hypertension, diabète) ainsi que les personnes souffrant de l’obésité et les femmes en ménopause suite à la chaleur nocturne, dans certaines localités des cinq Zones Agro écologiques ;

• multiplication des moustiques vecteurs du paludisme, dans les cinq Zones Agro écologiques. »

Les bassins versants pourraient connaître une accentuation de l’érosion

Dans le domaine de l’eau et de l’énergie ; des poteaux électriques pourraient se renverser suite aux fortes pluies accompagnées de vents violents dans la Région du Nord (Garoua, Lagdo, Pitoa etc.), la zone des hautes savanes guinéennes (Banyo et Tibati, etc.). Toujours à cause des pluies, les nappes phréatiques risqueraient d’être contaminées, des eaux de surface et des points de captage des eaux, par les eaux de ruissellement polluées, dans la Région du Nord, la zone forestière à pluviométrie monomodale, la zone des Hautes savanes guinéennes et la zone des Hauts-Plateaux.

Les bassins versants pourraient connaître une accentuation de l’érosion suite aux fortes pluies dans la zone forestière à pluviométrie monomodale, la zone forestière à pluviométrie bimodale et la zone des hauts plateaux. L’on pourrait vivre aussi des épizooties et des pertes de bétail englouti dans les eaux de pluies ou tué par des foudres.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

fr_FRFrançais